Poème semaine 14

Endormi sous le parasol, un souffle lui caresse la joue,
Le chat lui grimpe sur les genoux,
Le temps ne passe pas, s’inscrit dans la mémoire,
Quand les vieillards aux cheveux blancs,
En mots ou en images,
Content des histoires d’autrefois.

Floriane

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s