Jeudi 24 mai 2018 à 19 h 30 : bijoux et littérature

Une soirée artistique et littéraire autour du roman de Luis Sepulveda Les Roses d’Acatama inspirant les création de bijoux contemporains, Béatrice Balivet et Isabelle Weislo.

Le fil conducteur de cette soirée fait référence à l’ouvrage de Luis Sepulveda  « les Roses d’Atacama ». Le duo de créatrices a été porté par cette phrase qui leur a semblé donner tout sens à ce recueil de nouvelles :
« J’étais ici et personne ne racontera mon histoire ».

Aussi, tout leur travail porte sur la mémoire et les traces dans toutes leurs acceptions : « Le bijou mémoire pour résister à l’oubli ».

A travers ce thème, elles ont cherché à évoquer ce qui subsiste du passé : le récit pour ne pas oublier, commémorer et matérialiser la mémoire, le souvenir de ce qui a disparu.

Le bijou leur a semblé un support légitime pour parler de la mémoire.
C’est un objet qui se transmet de génération en génération ; il matérialise le souvenir d’un événement ou d’une personne chère.
Il porte également les traces de celui qui l’a imaginé et fabriqué.
Cette collection permet d’expérimenter et d’interroger. C’est une conversation intime, comme un souvenir, un secret que l’on chuchote à l’oreille.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s